samedi 28 mars 2015

Érable noir et biocorridor Fox Trot





Je vous montre cette illustration d'un projet en attente. Titre de travail Stabat Arbor, qui veut signifier quelque chose comme "les arbres sont là". Presque tous les détails servant à distinguer cette espèce de l'Érable à sucre (Acer saccharum, Sugar maple) se retrouvent sur la planche. Outre la forme des feuilles (généralement trilobées) notez les petits stipules (les petites ailes) à la base du pétiole de la feuille à gauche, la pubescence au revers de la feuille de droite, etc.





Je dis en attente parce que je suis encore à travailler sur La haie dans le bocage urbain...

Ça avance! Par exemple j'ai trouvé le moyen de représenter le Fox Trot, le biocorridor de la voie ferrée qui passe par le Champ des Possibles, vous savez?

La première approche de ce projet date de 2009 : lisez ici

Bon samedi!




vendredi 27 mars 2015

Portail spatio-temporel



À gauche ma photo de l'endroit en 2010. À droite : photo de Louis Perreault.


Un photographe est repassé au même endroit et a essentiellement fait la même photo. À part la saison pas grand chose a changé ici!

"Sur la trace du renard est un projet réalisé sur le terrain anciennement occupé par les bâtiments de la Canadian Steel Foundries (CSF), à l’est du quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal."

Ne manquez pas ça et voyez toutes les photos de Louis Perreault ici.





jeudi 26 mars 2015

Des Thuyas sur Gouin




En matinée, sur le boulevard Gouin. Une maison (rénovée) datant de l'époque où c'était la campagne ici... La faible densité du bâti a été maintenu. Pour encore combien de temps?

Remarquez les Thuyas (Thuja occidentalis) les "cèdres" des haies de cèdres... On en voit pas souvent de si gros sur l'île de Montréal!



mardi 24 mars 2015

Les érables et autres nouvelles





Je ne veux pas vous priver de quoi que ce soit... comme j'ai partagé hier cette planche sur le Facebook Flora Urbana je l'affiche ici. Le bouton est en haut à droite si vous voulez vous y joindre...

Je travaille (profitablement) à mon essai sur la haie dans le bocage urbain ce qui ne m'empêche pas de regarder ailleurs de temps en temps! D'où cette escapade du côté de mes autres projets de livres. Par exemple mon travail sur les arbres...




J'avais aussi partagé sur le Facebook une de mes cartes qui présente sommairement mon projet d'utilisation de la voie ferrée comme biocorridor en 2009. Ce sera un court chapitre dans mon livre sur les haies. Cela se veut un simple exemple de l'application du principe des haies sur des espaces résiduels linéaires.

Avec tout ce brouhaha sur les voleurs d'images et d'idées (le projet Darlington) j'ai reçu pas mal de courriels de soutien, d'avis, de conseils et d'encouragements. Sachez que je vous remercie sincèrement et je m'excuse très platement de ne pas vous avoir répondu personnellement. Vous vous reconnaitrez...

Toute cette histoire a été un peu décourageante et finalement pas mal lassante  et, de plus, j'ai tellement de travail... Alors je m'applique au livre ce qui est la meilleure réponse aux coquins.

Bon, en attendant le printemps, au boulot!

Merci...





dimanche 22 mars 2015

Plein les yeux





J'ai reçu ce véritable baume visuel remontant : wow!  C'est Benoit Dorion qui m'envoie ce montage de photos d'orchidées indigènes du Québec. 

Je crois bien que j'avais manqué ou oublié à grand regret son Flickr ( ici ). Ne manquer pas toutes ces photos! Il y a de tout : oiseaux, papillons, etc...

Le vieillard hiver qui s'obstine à faire neige et froid s'estompera, garanti.

Pour moi ça a fonctionné à merveille. Que j'ai hâte d'aller courir la verdure!

Merci Benoit!