jeudi 22 décembre 2011

Givre Royal







Temps doux aujourd'hui. Un givre s'est formé sur le mont Royal. Une préparation à la fête de la lumière ou quelque chose comme ça. Dans quelques jours moi aussi je serai givré. Royalement!

4 commentaires:

  1. J'ai bien hâte de vous lire dans le Huffington Post, version Qc.

    Vos chroniques huffingtoniennes vont-elles à la longue remplacer votre blogue ?

    On pourrait élaborer un petit jeu à partir de vos vues du mont Royal : compter le nombre de croix visibles sur chaque cliché. (Normalement, ce nombre devrait être fixe.)

    RépondreSupprimer
  2. Remplacer le blog? j'en doute. Ici l'espace est grand et illimité. Les photos ont de la place, etc. Mais c'est le facteur temps qui risque de limiter la fréquence des billets... j'ai par ailleurs quelques projets dans le pipeline.

    Suis-je le seul à croire que le clocher sur la photo n'est pas remarquable par une stricte verticalité? On le dirait atteint du syndrome de Pise, non?

    RépondreSupprimer
  3. Vive le blogue et ses grands déploiements, donc, même si, n'étant pas des neutrinos, les contraintes de l'espace-temps nous restreignent encore.

    J'ai agrandi l'image du clocher dans Photohop-là : la construction semble bien respecter les lignes d'aplomb malgré la croix qui le surmonte et qui penche vers la gauche.

    C'est peut-être tout le reste qui est de guingois et qui cause une illusion d'optique ?...

    RépondreSupprimer
  4. Je croyais ne pas avoir corrigé la verticalité du clocher... mais je l'avais fait. L'antenne sur le mont se trouve ainsi penchée (la croix apparemment un peu plus...) avec tout le reste de la ville. La situation est cauchemardesque. Ou le clocher ou la ville s'effondreront éventuellement. Je désespère de trouver une bonne façon de mesurer tout cela.

    RépondreSupprimer