mercredi 10 juin 2015

Planter des peupliers




Il y a longtemps que nous plantons des arbres au Champ des Possibles. Mais avec cette re-naturalisation du lot Bernard (un bout de terrain adjacent) c'est la première fois que nous avons l'occasion de planter des arbres d'un bon calibre, de bonne dimension. J'espère que cela inspirera du respect pour le travail fait... si vous saviez combien d'arbres ont été coupé, arraché ou taillé par des amateurs. Vandalisme, jalousie, militantisme? On ne sait pas!




Les résistances sont nombreuses, les points de vue aussi. Le mien est assez simple: faire avec ce qu'on trouve déjà est m'assurer que le travail fait ne paraisse pas... la continuité écopaysagère est plus importante que la signature du dessinateur... Le nouveau bosquet est inséré entre deux autres le long de la voie ferrée. Une autre règle toute simple mais tout aussi difficile à faire accepter: planter des espèces indigènes. 

Planter pour la biodiversité et pas pour notre consommation... je crois que c'est bien là la différence que nous essayons de maintenir.

Il y avait déjà des peupliers carolins et des peupliers deltoïdes. Il y a maintenant un bosquet de peupliers à grandes dents (Populus grandidentata), peupliers faux-trembles (Populus tremuloides) et de peupliers baumiers (Populus balsamifera).

Il y aura donc une collection complète de tous les peupliers indigènes, une chose rare en effet!

Samedi nous planterons des arbustes dans la haie Bernard. 

Vous en aurez des nouvelles.










1 commentaire:

  1. vive les peupliers et les planteurs de peupliers!

    RépondreEffacer