lundi 6 juin 2011

Night and day




Nous (le Consortium Flora Urbana) avons dépêché un reporter (et non le moindre) afin de documenter un événement d'importance (relative) au parc Lafontaine. Nous n'avons pas tous les détails (et nous doutons les avoir un jour…) mais il semble qu'un arbre a été abattu (par grans vents ou austrement) puis coupé en petits morceaux. Ce dernier détail est peut-être important. Mais nous n'en sommes pas encore certains.




Notre reporter (et non le moindre) a ensuite passé pas mal de temps à photographier tout ce qui est fleuri ou feuillu dans les parages assombris. 



Nous publions avec regret le compte-rendu décousu de ses périgrinations nocturnes, probablement enivrées. 



Monsieur le Reporter (et non le moindre) est allé souper pour faire dimanche…



Et il avait son Kodak à numéro muni d'un éclair électronique. 



Il nous dit que l'air était doux et qu'il se sentait inspiré par ce marronnier.



Une autre affaire avec cet Acer.




Voilà… à la maison! Rhododendrons!


Zzzzzzzzz...



6 commentaires:

  1. L'acer. Ça a l'air d'être du bon. Il t'en reste ?

    RépondreSupprimer
  2. Si c'est le gros arbre sur le côté ouest juste avant le tournant au nord de la rue du parc Lafontaine, c'est bien le vent. DAns ce coin il y a 3 arbres de toucher par les vents. Un qui est tombé près de la grande plate bande ( comme si on avait scié les racines). Le plus gros (celui de la photo si je ne m'abuse) est tombé sur son voisin lui arrachant une branche si grosse que ça m'étonnerait qu'il en réchappe. J'ai vu la scène le soir même de la tempête mais ni suis pas retournée pour voir comment le tout a été finalisé. Les émondeurs ont eu beaucoup de travail jusqu'au petit matin ce jour la. En passant ce sont de bons émondeurs.
    Joceline

    RépondreSupprimer
  3. je suis passée aujourd'hui. C'est bien lui. Mais le jour de la tempête de vent, il n'était pas si nu. Des passants lui auront mis à nu son beau tronc, peut-être pour en avoir un souvenir. Il était tombé côté rue et l'auto qui s'y trouvait a complètement été écrasée sous son poids. On aurait dit qu'il avait été tordu par le vent. Heureusement il n'y avait personne à l'intérieur de l'auto ni autour, mais quelle surprise ça dû être pour son propriétaire.
    Joceline

    RépondreSupprimer
  4. @ Jean-François: La certitude: c'est bon et sucré...

    @ Joceline: vous êtes une excellente reporter. Dommage que n'ayez pas photographié la scène. Un érable contre une bagnole c'est toujours intéressant.;)))

    RépondreSupprimer
  5. Alors comme ça c'est un consortium FloraUrbana, haHA ! je le savais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, nous avons le bras long. Contentez-vous de rire dans votre barbe.

      Supprimer