samedi 12 avril 2014

La haie dans le Bocage Urbain






Mon premier projet d'auto-publication avance. La preuve: je vous montre quelques couvertures et j'espère avoir votre avis! Laquelle préférez-vous?

Cet essai propose l'utilisation de la forme paysagère de la haie comme habitat et biocorridor de la biodiversité urbaine.

Notez qu'il ne s'agit (pas encore du moins...) pas d'un livre imprimé mais d'un livre électronique format iBook et que cette couverture ne sera visible qu'en tout petit sur les rayons virtuels de la librairie virtuelle iBookstore...

Je ne devrais pas le dire (parce que je me sentirais obligé de faire tout ce travail...) mais ce titre permet la permutation: une deuxième livre dans la série aurait comme titre "la ruelle dans le Bocage Urbain" ou "les friches dans le Bocage Urbain". Puis "les bosquets et boisés dans le Bocage Urbain", puis "les parcs et forêts dans le Bocage Urbain"... vous voyez?


Lecteurs, un effort, aidez-moi! Quelle est la meilleure couverture???




17 commentaires:

  1. Voilà mon palmarès ... ;)
    1) en bas à gauche
    2) en haut à droite (mais pas en rouge)
    3) en bas à droite

    RépondreSupprimer
  2. Ah! C'est à peu près exactement mon choix (en fait c'est précisément cela...) Merci Pescalune. Et merci pour les retweets...

    RépondreSupprimer
  3. :-) donc les goûts sont les mêmes de chaque côté du Big Pond ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. À n'en point douter! Mais ce n'est n'est qu'un tout petit lac... Merci encore Pesca!

    RépondreSupprimer
  5. En haut à droite, parce que le dessin des haies avec le point de fuite donne de la profondeur à l'image, mais pas cette police pour le titre. Bon travail !

    La sarrazine

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce commentaire Anonymus! Je vais alors chercher d'autres polices...

    RépondreSupprimer
  7. (Je ne lis pas les précédents commentaires avant de laisser le mien. On verra si on progresse dans l'harmonie ou dans la dissonance...)

    Demander l'avis du lecteur... Combien de chefs-d'œuvre n'auraient jamais vu le jour si on m'avait sondé au monent de leur création ?

    Mais puisque c'est un blogue et qu'un blogue doit être interactif, je m'exprime !

    Pour le titre et sous-titre, je préfère la première à gauche, en bas.

    Le problème avec les couvertures du haut, que le «l» et le «h» noirs ou rouges font un peu barrières verticales. Le lettrage vert des couvertures du bas corrige cet aspect rébarbatif.

    «dans le Bocage Urbain» : pourquoi tout à coup des majuscules ?

    «Roger Latour» : oui, là, les majuscules se justifient. ;)

    Pusique l'on parle de bocage urbain, il me semble qu'il est important de montrer un bocage et des éléments urbains, bref, un paysage. Là encore, c'est la première couverture, en bas à gauche, que je préfère. Celle qui suit a une perspective qui dirige l'oeil vers la gauche, dans le sens contraire de la lecture (inverser la photo ?) et je ne vois pas la ville. La troisième montre une haie très rectiligne, genre one-way. Dans la 4e, la haie est un peu mangée par tout le blanc qui l'entoure.

    Récapitulons : la première à gauche en bas, ou celle qui la suit, mais avec photo inversée (et ajout élément urbain discret ?).

    N'écoute pas trop les avis, fais à ta tête.

    Nous, on a plutôt hâte de le lire, le bocage !

    RépondreSupprimer
  8. Super Henri! Merci d'avoir pris le temps et de m'éclairer par tes avis. C'est très apprécié. Maintenant tout semble en place pour une couverture qui verra le jour... le livre lui c'est une autre histoire!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, ma préférée est sans aucun doute # 7. Le lettrage de "la haie" est beau mais l'autre, pas du tout. Le B et le U majuscules dérangent inutilement. Et je mettrais le nom de l'auteur plus gros.

    RépondreSupprimer
  10. Deffinitivement la 8. avec le collage !
    Pour moi l'image représente l'illustration fondatrice du principe de surdensité végétale, Habitat privilégié d'un concentré de biodiversité qui y trouve abrit.
    Quand je regarde ce collage je vois la transposition de la haie de bocage à l'aménagement d'un parc urbain comme Roger Latour l'a initié au CDP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans l'idéal j'aurais mixé la 5 et la 8... Le choix final sera plus près de la 5. Question de lisibilité sur les tablettes du iBook Store... Mais la 8 sera bien présente à l'intérieur... merci Kevin.

      Supprimer
  11. On dit ça, on dit rien mais...
    Après sa parution sur l'ibook store, Quid d'une édition papier via du financement participatif (kick-starters ou autres...)
    On imagine sans peine les catégories de donateurs:
    10$ les Graminées, 15$ les ligneux, 25$ le bosquet, 30$ l'indigène,... 150$ le Grand chêne, 200$l'oiseau rare,
    Et les bonus pour les donateurs:
    Une carte postale, le livre, Un poster numéroté de fleure improbable ou des espèces québécoises rares, une orchidée dédicacée, un bac de balcon FloraUrbana etc.

    Pour ceux qui ne comprendraient pas de quoi le rigolo parle, voici l'exemple d'amis de Québec-ville qui tentent l'aventure avec leur généreu collectif de bricoleurs urbains:
    http://laruchequebec.com/projet/banc-espaces-publics-interventions-urbaines-456/

    RépondreSupprimer
  12. Je plaide pour la couverture en haut complètement à droite.

    RépondreSupprimer