samedi 4 juillet 2015

Peuplier de près



Notez que ces photos sont à la même échelle.

À première vue ces feuilles appartiennent à des espèces différentes de peupliers, n’est-ce pas? Il n’en est rien… Les deux sont des feuilles de Peuplier deltoïde (Populus deltoides, Eastern cottonwood). De plus, toutes deux viennent du même arbre. De la même branche même!

Il s’git d’un polymorphisme saisonnier. Un petit phénomène qui a son importance pour identifier les peupliers.

C’est un caractère présent chez toutes les espèces de peupliers: les feuilles qui ont passé l’hiver bien tassées, toutes repliées dans le bourgeons (feuilles pré-formées) sont différentes de celles qui seront le résultat de la croissance plus tard dans l’été (feuilles néo-formées). Chez certaines espèces c’est bien évident. Chez d’autres (comme ici avec le Peuplier deltoïde) la différence est un peu plus subtile: ainsi les feuilles néo-formées (à droite) comptent plus de dents au centimètre que les feuilles pré-formées (à gauche).




Comparez avec les feuilles du Peuplier de Lombardie ci-haut. Cet arbre est une mutation du Peuplier noir (Populus nigra) qui est un très proche parent de notre Peuplier deltoïde. Comme vous le savez leur hybridation nous donne le Peuplier de Caroline (Populus xcanadensis). Cette dernière planche nous montre à gauche une feuille pré-formée et la feuille à droite est néo-formée. Non seulement le nombre de dents au centimètre est différent mais la forme même des feuilles se distingue. 

Tiré de ce billet: Le Peuplier de Lombardie

Hier je suis retourné au bocage de Pierrefonds-Ouest à la rivière de l'Anse-à-l'Orme. Je vous montre bientôt quelques photos.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire