vendredi 27 novembre 2009

Faire du paysage

côté face hier, vue vers le nord

Lumière faible et sans grand éclat, je suis allé faire du paysage. Un endroit sans intérêt évident où il ne se passe pas grand chose. Je fais du paysage avec mon trépied en plus, normalement c’est à main levée, les considérations techniques n’ayant pas beaucoup d’importance. Mais je veux documenter en traversant les saisons ces paysages presque et pas tout-à-fait, en fabrication.

Regardons un peu mieux: ce sont des peupliers deltoïdes et des peupliers faux-trembles qui peuplent l’endroit. Ils sont occupés, eux aussi, à faire du paysage...et du sol...Loin des yeux, loin du coeur: voilà ce qui m’amène ici. Je fais, nous faisons du paysage. Malgré tout.



 
côté pile il y a quelques semaines, vue vers le sud


Je reviendrai aux premières et aux grandes neiges aussi. Je passerai voir les bourgeons s’entrouvrir et colorer la grisaille. Combien et quelles couleurs sont nécessaires pour faire un paysage?

Un nouveau dossier est ouvert: la RéBU des Étourneaux est ici.



4 commentaires:

  1. quels singuliers paysages urbains! resplendissante et complexe simplicité.
    on te suit, on observe, on écoute ...

    RépondreEffacer
  2. Mais dis donc, ou est cette jolie clairiere? J'imagine le Champ des possibles ainsi densifie (participe passe sans accent: fichu clavier!) d'ici quelques annees.

    RépondreEffacer
  3. C'est un autre espace dans le colimateur pour faire une RéBU. Tout au bout Est de la rue Laurier à la limite du Plateau, contre la voie ferrée...

    RépondreEffacer