jeudi 3 décembre 2009

Fleurs de décembre


un peu de soleil et hop! on ouvre des fleurs!

Le soleil est horizontal et ne fait plus d’effort pour monter plus haut. Enfin dans notre hémisphère! Ailleurs évidemment il commence à leur plomber un beau printemps! Mais ça ne me fait pas une belle jambe! (Les deux sont assez ordinaires en effet).



hors norme

Novembre a été exceptionnellement chaud et lumineux et hier encore plus! Alors j’ai fait un court circuit dans le quartier, question de constater ce qui fleurit encore. Ce sont toutes des plantes d’autres latitudes ou longitudes! Et elles n’ont aucun respect des règles de la saison du terroir!



chénopodium et la célèbre capselle

C’est tout un problème! La loi prévoit qu’au 15 décembre tout véhicule doit être muni de pneus d’hiver. Ce sera alors l’hiver! Et que fera la capselle? Elle s’amusera encore à fabriquer des petits coeurs de semences? Allo-o-o!




les briques chaudes sont des tropiques pour le galinsoga

Poilu il supporte bien le froid. (c’est pas mon cas...) Numériquement c’est sans doute l’espèce en fleur la plus importante si loin dans la saison. Bien des individus montrent des signes de gelures, mais en micro-habitat plus chaud tout va bien.




la descendance monte et s’envole

Les grands pissenlits (...) aussi n’ont rien compris...ils installent encore des parachutes sur leur graines...comme s’il n’y avait pas de lendemain...les tropiques et maintenant la Bohème!



doigt de dame au pied du mur

Ce Persicaria aussi est présent en grand nombre. Protégé “mécaniquement” des pas endormis des humains, au pied d’un mur chauffé par le soleil, il n’a toujours pas ses pneus à neige.



spécialiste des joints de pavé: une des “micro”-Caryophyllacées

Une de ces espèces dont j’espère avoir le temps de mieux étudier l’an prochain. Je crois qu’il y a trois espèces de ce groupe de petites Caryophyllacées, toutes curieusement spécialistes des joints de pavés. Toutes plus petites les unes que les autres et on les confond avec un indistinct “gazon” ou une ordinaire “mousse”.



le mouron du Lotus Bleu (un resto vietnamien)


Ça c’est de l’excès! Ça prolifère! En décembre...vraiment! Infraction double au Code de la Route (ou des trottoirs...): ça pousse alors que c’est le temps de se tirer! Et un alcootest s’impose: ça fleurit!


l’ivresse du mouron: le voilà en fleur

On est occupé à cirer nos raquettes, polir la motoneige, repasser nos tuques et le mouron rit et s’amuse! Vert comme le printemps. Ce doit être une espèce irlandaise. Quelles moeurs déplorables...




8 commentaires:

  1. Les voila ! les fleurs de decembre hihi bonne chasse et belles photos ! j'adore

    RépondreSupprimer
  2. Je pensais bien que tu apprécierais!

    Salut François!

    RépondreSupprimer
  3. Justement je çirais mes raquettes en lisant ton texte ...

    Je dus m'attarder à ne faire qu'une chose à la fois . Je laissai mes raquettes de côté tant ce texte était si joliment écrit .

    Moi aussi j'adore ...

    Que dire de ce Allo-o-o hilarant !!!

    Bien à toi .

    RépondreSupprimer
  4. Pauvre verdure. L'hiver va venir la faucher dans la «fleur de l'âge».
    Des fleurs en décembre, c'est poétique, mais, du point de vue darwinien, c'est pas du gaspillage ?

    RépondreSupprimer
  5. Ce sont des plantes "exotiques" pas adaptées aux cycles saisonniers ici. Peut-être qu'un jour elles le seront!

    Mais d'un point de vue darwinien, comme il n'y a pas de but déterminé à atteindre, il n'y a pas de gaspillage! Elles produisent effectivement encore des graines...

    Cet apparent gaspi est un coût: ces plantes sont communes et ont donc des adaptations suffisantes. Et certaines sont mêmes superflues: fleurir dans la neige par exemple...Ah!l'exubérance végétale!

    RépondreSupprimer
  6. Des fleurs en décembre ? Comme le dit la chanson :

    «Un oranger sur le sol irlandais,
    On ne le verra jamais.
    Un jour de neige embaumé de lilas,
    Jamais on ne le verra.»

    Ou alors, c'est qu'il n'y a plus de saisons ni de latitudes !

    Mais peut-être qu'il ne faut pas croire les chansons...

    RépondreSupprimer
  7. Mais suite à un automne 2010 plutôt nuageux et souvent plus frais que la moyenne, je doute avoir la chance d'observer quelque floraison que ce soit en décembre cette année...

    Je garderai l'oeil grand ouvert, devenu davantage avide suite à avoir vu ces merveilles que tu partages!

    Surprends-nous, Roger!

    RépondreSupprimer
  8. Ouais Franc-Sois, un bien curieux automne qu'on a eu! Et j'ai été bien trop occupé pour faire enquête. Mais je reprend bientôt mon examen des fleurs qui exagèrent.

    On verra le résultat la semaine prochaine.

    RépondreSupprimer