lundi 13 avril 2009

Signes du printemps 5





À gauche: Oenethera biennis (onagre bisannuelle), avec sa rosette de feuilles ayant passé l’hiver sous la neige, roussie maintenant ses nouvelles feuilles au soleil. La veine centrale blanche permet de la reconnaître. Au centre: je n’ai pas identifié cette plante, qui semble bien être une Astéracée, mais le temps trop froid ce matin ne me permets pas de m’attarder!

À droite: Verbascum thapsus (grande molène), sa grande rosette très reconnaissable produirant une inflorescence cet été. Ses inflorescences atteignent plus de 2 mètres dans les meilleures conditions. Je ne sais pourquoi on ne la cultive pas. Un concours horticole de la plus grande des grandes molènes serait une bonne façon de présenter les “mauvaises herbes” sous un jour positif!


3 commentaires:

  1. issshhh... c’est supposé résister à l’hiver sous la neige l’onagre bisannuelle ? en tout cas, la mienne est toute molle et brune ,mais j’imagine que ça va repoussé au travers ? on verras ben .... j’ai par contre tout plein de plantules verte qui semble avoir commencé à pousser sous la neige et c’est pas de l’anthrisque des bois, ça aussi, on verra ben !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'onagre bisannuelle passe toujours l'hiver sous la neige dans cette forme de rosette de feuilles. Elles sont abimées par le froid et le chaud. Mais la plante en fera d'autre...

      Supprimer