vendredi 3 février 2012

Les genres et les orchidées



Un mâle euglosse approche Catasetum viridiflavum, Panama. Photo : Christian Ziegler



Pourquoi ne dit-on pas "père-nature"? Ou je sais pas moi, "genre-neutre-parent-nature"? L'adoption universelle (???) de l'expression "mère-nature" sous-entend et nous force à chercher un "père-quelque-chose" invisible. Si l'une est nourricière, l'autre est quoi au juste? La première expression est peut-être en opposition avec l'idée de "père-culture"? 



Les mâles des abeilles euglossines sont certainement très cultivés. Ils font dans la parfumerie générale (et hyper-spécialisée…) en récoltant des huiles volatiles qui sentent bons (même à notre nez). Où se procurent-ils donc ces fragrances? Sur les fleurs extraordinaires (absolument!) des orchidées des sous-tribus des Catasetinées et des Stanhopeinées. Que font-ils de ces essences rarrissimes? Ils signalent aux femelles toute la valeur de leur gènes. Ce faisant la pollinisation de ces orchidées est assurée…




Coryanthes panamensis. Panama. Photo : Christian Ziegler


La séduction des orchidées agit d'abord sur ces mâles qui s'en serviront pour séduire les femelles et tout cela séduit les humains. Disons pour le moins que pour leur survie les orchidées ont trouvé un maillage complexe du vivant. Si vous avez des inclinaisons morales vous me direz qui abuse de qui dans cette histoire multi-dimensionnelle!


Les orchidées comptent 25,000 genres différents. Au moins... c'est clairement abusif!



Ces photos sont de Christian Ziegler qui a publié ce livre :

Deceptive Beauties, The World of Wild Orchids, University of Chicago Press


Voyez un diaporama : Deceptive Beauties


3 commentaires:

  1. Des abeilles mâles qui se parfument, quelle jolie histoire de ce monde!
    Ça redonne un peu de noblesse au genre masculin dans le monde naturel qui, je suis d'accord avec toi, semble bien riquiqui aux côtés de Mère Nature...
    Mais bon, console-toi, moi je suis tannée d'entendre parler de Dieu au masculin!

    RépondreSupprimer
  2. Quant à moi donner le genre masculin ou féminin à l'idée de dieu c'est spéculer sur une hypothèse invérifiable!

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait vrai que c'est invérifiable!

    RépondreSupprimer