mardi 5 mai 2009

Aller où il n’y a rien

Faire du parking

Les terrains vagues sont grands ou petits. Ici une marge d’un stationnement. À juger depuis la rue il n’y a rien à voir...c’est flou...c’est vague ce terrain. Je le fréquente depuis quelques années parce qu’il recèle bien des espèces intéressantes.

J’y suis allé encore ce matin pour le suivi de mes spécimens de l’endroit. Je sais bien que ce ne sont pas “mes” spécimens, ils ne m’appartiennent pas. Ce sont eux qui me possèdent...je suis “leur” naturaliste...

À gauche le petit coin vert, au centre: non! je ne m’attendais pas du tout à y trouver des fraisiers! Il n’y en avait pas l’été passé. À droite une plante inconnue...

C'est dans les petits pots...



2 commentaires:

  1. Bonjour, depuis le 5 mai 2009, je suppose que vous avez identifié le pissenlit à droite (" À droite une plante inconnue... ") ?
    Fleur jaune typique et à l'arrière plan, très flou, je pense bien que c'est sa feuille.
    Vous me confirmerez ?
    graminee.sauvage@free.fr
    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Je planche encore sur ce cas difficile. C'était la première fois que je voyais la plante et je ne l'ai par revu depuis.

    RépondreSupprimer