dimanche 28 juin 2009

Cartographier l'épipactis: aujourd'hui...




sur le boulevard Saint-Joseph est


sur la rue Christophe-Colomb


Le dimanche n'est pas un jour de repos. Et chercher l'Épipactis helleborine n'est pas un travail trop lourd, ni trop difficile...

Sur ces photos, prises il y une heure, vous pouvez constater dans quel état d'avancement les plantes sont. Les sommets recourbés des tiges portant de grandes bractées et les bourgeons de fleurs rendent les plantes assez visibles.

Sur la photo du bas, un cas bien classique de quelques plantes dans un petit jardin. Elle sont un peu camouflées dans toute cette verdure. Sur le volet à droite: ce n'est pas que la plante soit si petite, ce sont les violettes toutes en feuilles qui sont énormes!

J'ai commencé la carte de répartition de l'espèce sur Google Maps, jetez un coup d'oeil:





1 commentaire:

  1. Beau travail !

    Je sais que le Mt-Royal n'est pas un milieu urbain proprement dit mais j'ai observé quelques spécimens d'épipactis helleborine dans le boisé St-Jean baptiste la semaine dernière.

    Le fait de voir un spécimen parsemé ici et là m'a surpris. il n'y semble pas du tout abondant .

    De plus on m'a appris que les spécimens près du métro Lionel-Groulx n'y sont plus !!!

    RépondreSupprimer