dimanche 21 juin 2009

De près, quelques rudérales





nectar du centre-ville


En me rapprochant de ce petit tas de terre récent (voir le message d'hier) j'ai trouvé beaucoup plus d'espèces que je m'y attendais. C'est un milieu désolé, un grand terrain sec couvert de gravier.

À gauche un Erysimum cheiranthoides (vélar fausse-giroflée, warmseed wallflower, p.159). Au centre un agripaume cardiaque (Leonorus cardiaca, motherworth, p.217) que j'ai trouvé un peu partout dans ce coin (Saint-Laurent/Sainte-Catherine). Finalement cette caryophyllacée qui est aussi curieusement commune au centre-ville.

J'ai trouvé cet habitat rudéral en me rendant au Complexe Desjardins, à côté duquel il y a un Epipactis helleborine dans la haie du théâtre. Elle est toujours là, au pied d'un arbre mais elle ne fleurira pas cette année.



1 commentaire:

  1. Parlant de l'épipactis en question , ça fait un bout de temps que j'ai les yeux ouvert pour en dénicher une dans mon quartier ( Côte-des-Neiges ) et v'là tu pas que pas plus tard qu'hier j'en ai aperçu une sur le terrain du bloc où j'habite. Je commence à me faire l'oeil ! Le dossier est ouvert ,...!!!

    Merci pour les dessins !

    RépondreSupprimer