samedi 8 juin 2013

Aubépine inconnue




Je suis tombé sur ces couvertures de livres et d'une partition musicale, réunies par le mot-clé "aubépine". L'arbre est aussi peu connu que tous ces auteurs!

Je n'ai pas trouvé grand chose sur cet auteur de littérature féminine: Françoise Dorys est un pseudonyme de Gabrielle Paris. Mais je ne sais rien de plus!

Quant à Armand Meunier, outre qu'il composait de la musique militaire et publiait des méthodes au 19e siècle, je n'ai rien trouvé rapidement...



Jean Anglade, né en 1915 et apparemment toujours vivant. Il publie encore chaque année!  Des romans, essais, biographies, etc. ce livre a été publié en 1995. Il n'aime pas qu'on le dise auteur régionaliste.

Daniel-Adrien Rol, né à Bourges en 1951. "Il a vécu six ans dans une forêt du Haut-Berry subsistant de petits riens, exerçant son esprit à vivre avec les arbres entre méditation, solitude et travaux d’écriture."

Autant d'auteurs que je ne lirai pas ou n'entendrai jamais. 



En terminant cette photo prise au Rapide du Cheval Blanc. L'aubépine n'est pas identifiée (pas encore, je vais m'y essayer plus tard…). Mais j'adore cette vue sur un geste intime de l'insecte: s'abreuver d'un nectar dont nous (les humains) ne savons rien.

Au fait, les insectes (encore plus une espèce hyper-sociale comme la fourmi) ont-ils une intimité?


2 commentaires:

  1. Nous ne savons rien du nectar de l'aubépine. Quoi penser de ses fruits? J'ai été surprise de trouver cette phrase: "Vous pouvez être accusé d'avoir consommé une drogue illicite si vous cueillez dans la nature des cenelles, le fruit de l'aubépine." (Source)

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est qu'une boutade sur un cas hypothétique. Cela se passe à des audiences publiques sur la place et la réglementation des produits de santé naturels. Sauf erreur les cenelles (fruits de l'aubépine) n'ont pas d'usage médicinal traditionnel ici. Mais c'est autre chose en Chine.

    RépondreSupprimer